Il est bien plus facile de faire à la place de notre enfant que de le laisser expérimenter n’est-ce pas ?

Quand mon garçon de 2 ans ne veut pas mettre ses bottes lorsqu’il y a de la neige dehors c’est tentant de les mettre à sa place. Quand mes deux filles font la vaisselle et qu’elle ne cesse de bougonner qu’il y en a gros, que c’est trop sale et que ça veut pas partir ou qu’elles se titillent entre elles que l’une ou l’autre ne va pas assez vite, on se dit que peut-être on aurait dû le faire en 5 minutes et dans le silence. Quand mon ado veut travailler mais organiser aucun transport et ne partage pas son horaire donc on l’attend à la maison, il serait facile de lui faire un lift au lieu de le laisser marcher et ainsi éviter une colère monstre ou de lui faire prendre un taxi et qu’il trouve enrageant d’y laisser sa paye. 

Que devrions nous faire dans ces moments-là, penser pour eux, le faire à leur place, leur dire quoi faire, dire oui à toute leur demande? Responsabilisons-les ! Laissons-les expérimenter! Il est bien plus facile de dire oui que de dire non, on évite pleins de chicanes, pleins de frustrations et de crises mais qu’apprennent t’ils ? 

Il va de soi qu’avant de responsabiliser on doit guider et accompagner notre enfant dans ses démarches mais lorsqu’il est en connaissance de cause, on le laisse choisir. On continu de rendre service mais pas en tout temps cela permettra d’exprimer leur reconnaissance. 

En les responsabilisant, on leur apprend à réfléchir par eux-mêmes plutôt que de simplement obéir. On les éduque afin qu’ils fassent des choix et qu’ils les assument. Du coup, l’enfant apprend à s’écouter et développe des contrôles internes. Il devient alors de plus en plus facile de trouver des solutions.

Quand ont choisi l’approche responsabilisante, on opte pour des conséquences logique et naturelle donc l’enfant vit le résultat de ses choix.  

N’est-ce pas une belle façon de guider nos enfants afin qu’ils s’épanouissent ?