À qui s’adresse cette discipline qui semble si bien coller aux moines bouddhistes et à tous ceux et celles qui ont déjà en eux cette facilité à se détendre? Je crois que la méditation s’adresse à toutes les personnes vivant de plain-pied dans notre société moderne où le café/boulot/dodo (j’prends pas le métro) est leur rythme quotidien. Rythme qui les dirige d’un pied ferme jusqu’au vendredi 16 h où ouf!... enfin, on peut respirer… jusqu’au samedi matin où les activités des enfants reprennent, ainsi que le ménage et la planification de la prochaine semaine.

Je vis moi aussi ce style de vie que j’ai choisi et parfois c’est la nuit que ça me rattrape. Trois heures du matin, j’ouvre un œil et je me dis : « non, non, rendors-toi, ne commence pas à penser et… oups, trop tard, je sens un pincement au plexus solaire. Un certain malaise s’installe et mes insécurités, mes doutes, mes peurs que j’ai si bien dominés le jour, remontent en surface sans crier gare, profitant de mon sommeil et de ma non-vigilance pour se pointer le nez. C’est dans ces moments-là que je réalise que j’ai négligé depuis plusieurs jours ma méditation quotidienne. J’ai effectivement, depuis une quinzaine d’années, instauré dans ma vie une discipline de méditation quotidienne d’environ 30 minutes par jour. Pour des raisons qui m’échappent, souvent quand tout va bien et que ma vie est calme et douce, j’oublie de me garder du temps pour méditer, et après plusieurs jours et parfois semaines sans ce rituel, je sens certains malaises internes apparaître, alors je suis à même de constater que la méditation, ça marche vraiment.

Quand j’installe cette discipline de méditation dans ma vie, je me sens beaucoup plus calme et en paix, fini les nuits où je me réveille, et le jour, malgré les imprévus et les inconvénients qui peuvent surgir hors de mon contrôle, je me sens quand même calme à l’intérieur, un peu comme lors d’une tempête en mer qui, malgré les vagues sur la surface de la mer qui s’agitent, les profondeurs de la mer elles, restent calmes.

De plus en plus de recherches arrivent à expliquer les effets positifs de la méditation sur les gens. La méditation calme le système nerveux et aide à créer un chemin dans notre cerveau, vers des états apaisants. Il semblerait, selon les recherches, qu’en plus de nous aider à relaxer et relâcher les tensions, la méditation permettrait de changer la morphologie de notre cerveau, ce qui pourrait avoir une influence sur le vieillissement et les maladies. Contrairement à ce qu’on a toujours cru, le cerveau ne serait pas une masse immuable, il changerait et se modèlerait selon nos expériences, nos apprentissages et nos émotions. Donc, lorsqu’on arrive à se sortir de l’identification au mental et à nos problèmes en méditant, nous transformons la morphologie de notre cerveau et lui permettons d’avoir accès à d’autres possibilités pour notre vie. Intéressant, non? Alors, je vous pose cette question : « Est-ce que d’avoir d’autres possibilités dans votre vie vous intéresse? » La méditation est peut-être une des solutions pour vous!