Histoires de mamans
Nadia lakhdari, catherine girard-audet et josée bournival

Les éditions goélette

Nadia lakhdari

Après dix ans à l'étranger, elisabeth revient s'établir à montréal avec ses deux enfants, gabrielle et nathan. De retour sans leur père, elle compte beaucoup sur sa mère pour l'aider au quotidien. Mais celle-ci semble des plus occupées avec sa zumba, son tennis, ses cours de dégustation de vins et une mystérieuse nouvelle amitié. Alors qu'elisabeth tente de retrouver celle qu'elle était avant la maternité, elle doit jongler avec cette grand-mère presque retombée en adolescence, un prétendant insistant, une quasi-ado qui vit de grands drames et un petit garçon qui a encore bien besoin de sa maman. Toi, veux-tu des enfants?

Catherine girard-audet

L'existence de joséphine est chamboulée le jour de ses trente-quatre ans, lorsque son chum samuel lui demande tout bonnement si elle pense un jour vouloir des enfants. Étant passée maître dans l'art du déni volontaire, jo doit maintenant faire face à son horloge biologique et à l'avenir de son utérus. Heureusement, elle peut compter sur ses deux meilleures copines, lily et bianca, pour débattre de la chose autour d'un (douze) verre de vin.

Josée bournival le paradoxe de l'hippocampe

Vivianne est mère de trois enfants, propriétaire d'un chat obèse et patronne d'une clinique vétérinaire. Son quotidien mouvementé laisse bien peu de place à l'introspection. Pourtant, le divorce imprévu d'une amie l'oblige à faire un examen minutieux de sa vie et du bonheur qu'elle y trouve... Ou pas. Elle se met à réfléchir à cette fichue question qui revient encore et encore : est-ce que la présence des enfants justifie de rester en couple quand l'amour s'essouffle? Celle qui se passionne pour les animaux domestiques souhaiterait-elle à présent ressembler au cheval de mer?

Sœurs désespérées - sœurs encore désespérées

Caroline langevin

J’ai eu le bonheur de recevoir au bureau la suite de les sœurs désespérées, les sœurs encore désespérées. Comme je n’avais pas lu le tome un, je suis allée me le procurer. Ces deux romans sont de petits bijoux. Légers comme je les aime, j’ai lu ces romans au chalet. Le genre de roman que tu essaies de prendre le temps de lire pour étirer le plaisir. Malheureusement, j’ai terminé le tout avant même la fin de mes vacances. La petite sœur d’éloïse, stéphanie, va se marier à l’homme qu’elle a rencontré la semaine dernière… éloïse tente de raisonner sa petite sœur, mais son idée est faite. Elle épousera cet homme. Éloïse doit prendre les moyens pour annuler cette union. S’ensuit une multitude de péripéties. J’ai eu de vraies émotions à la lecture de ce roman, dont celle de vouloir moi-même raisonner stéphanie. Je me souviens qu’en lisant, je me disais : « bin voyons stéphanie, tu vis sur quelle planète? » et aussi le sentiment de détester la belle-famille de la future mariée et l’organisatrice du mariage. Alors, j’étais emballée de savoir que j’avais déjà la suite du roman et je n’ai pas été déçue. Encore le même sentiment de vouloir raisonner stéphanie qui est trop pressée et celui de détester la belle-famille. C’est une lecture légère qui m’a accompagnée pendant mes vacances d’été, mais je suis certaine qu’avec un chocolat chaud cet automne, ce sera tout aussi parfait.