Eh oui, c’est une façon toute simple de communiquer avec son enfant avant même qu’il puisse parler! Vous savez, les tout-petits sont physiquement incapables de parler avec leur bouche avant que certains muscles soient assez développés, mais ils le sont avec leurs mains. Il va de soi que l’on doit attendre que la motricité fine de l’enfant soit acquise pour qu’il puisse reproduire les signes, mais même avant cela, il est capable de reconnaître les signes que nous lui faisons et cela le sécurise, du coup nous renforçons notre lien d’attachement avec lui. C’est vers l’âge de 1 an que nous pourrons constater les premiers signes. 

Ça peut paraître compliqué, mais en fait, on le fait déjà dans notre quotidien. Par exemple, lorsqu’on fait « Bye Bye » , « viens ici » ou « chut! », nos mains parlent par des signes. Donc, lorsqu’on enseigne le langage des signes pour bébé à notre coco, on ne fait que lui donner du vocabulaire supplémentaire.

Imaginez à quel point c’est formidable lorsqu’un bébé peut communiquer ses besoins autrement que par les cris et les pleurs. Ça réduit les frustrations de l’enfant tout en stimulant l’apprentissage du langage oral. Comment? En permettant à l’enfant de faire des concepts dans son cerveau puis par la répétition des mots dits par l’adulte. Lorsqu’on répète beaucoup, on augmente le potentiel de rétention de l’information.

Le langage des signes pour bébé est un outil simple qui permet un moment de connexion avec son enfant puisque le contact visuel est essentiel. Et lorsque notre trésor fait des signes, papa et maman sont si fiers de lui qu’on l’encourage et on le félicite. Quand on valorise notre petit, on aide au développement de l’estime de soi et de la confiance chez l’enfant.

Si cette technique est bienveillante avec les bébés, elle peut aussi aider les enfants démontrant des retards ou des difficultés de communication.