« J’habite à Saint-Lambert et pis ça m’fait profondément chier. En secondaire 1, j’aurais aimé ça jouer au football mais j’étais pas assez athlétique. J’aurais aimé ça avoir des amis, mais j’étais pas assez populaire. J’aurais aimé ça avoir une blonde mais j’étais pas assez beau ». 

Voilà ce qui met bien la table pour l’adaptation cinématographique du roman jeunesse de Biz. Présentant de manière juste et pertinente les drames de l’adolescence, La Chute de Sparte raconte l’histoire de Steeve Simard. Interprété par Lévi Doré, Steeve est un adolescent de 5e secondaire qui se crée un monde imaginaire à la tragédie Grecque. Au début de son année scolaire, il tombe éperdument en amour avec Véronique (Lili-Ann de Francesco) et doit faire face à certains membres de l’équipe de football des Spartiates qui ne sont pas toujours sympathiques à son égard. Se déroulant dans une polyvalente de St-Lambert, la leçon que nous apprend le long-métrage transcende l’adolescence et touchera les publics de tous âges.  

Aujourd’hui, j’ai eu la chance de visionner cette œuvre avant qu’elle soit à l’affiche en salle le 1er juin prochain et j’en suis 

Le scénario cosigné par Biz et le réalisateur Tristan Dubois mêlé aux talents des jeunes acteurs vous fera vivre une gamme complète des émotions. Turbulences de l’adolescence, intimidation et poésie sont au centre du récit qui vous gardera en haleine du début à la fin. Tourné il y a deux ans, le film demeure toutefois d’actualité dû aux sujets sérieux présentés de manière à nous ouvrir les yeux sur ceux-ci.

La participation de Biz à la réalisation du film laissait croire que la musique allait être composée de titres tous plus succulents les uns que les autres. Vous ne serez pas déçu puisque les chansons sélectionnées pour agrémenter l’histoire sont tout simplement parfaites. La trame sonore signée par Sophie Lupien, La Bronze et Chafik démontre avec brio les hauts et les bas de l’adolescence. 

Un mot pour qualifier ce long-métrage : nécessaire. Nécessaire pour que nous puissions nous ouvrir les yeux et tenter de comprendre la réalité changeante à laquelle font face les adolescents. Celle-ci qui est loin d’être facilitée par l’influence grandissante des réseaux sociaux. Surtout, le film est nécessaire afin d’ouvrir la discussion sur des sujets importants, mais dont j’éviterai de discuter afin de ne pas trop en dévoiler sur le film. Lors du visionnement de cette œuvre, j’ai souri, j’ai ri et j’ai pleuré, mais surtout j’ai pris conscience de cette réalité et de ces sujets qui deviennent de plus en plus présents. 

Que vous y alliez avec votre adolescent, avec votre conjoint.e. ou bien avec vous-même, l’important c’est d’y aller avec un esprit ouvert et apte à vivre une montagne russe d’émotions. 

Crédit photo : Bande-annonce officielle de La Chute de Sparte