J’EN BOIS MAINTENANT À L’ANNÉE, DU ROSÉ…, MAIS L’ÉTÉ, C’EST TELLEMENT MEILLEUR! 

100 % fraîcheur et bonheur garantis 

Crédit photo : SAQ

À chaque nouveau millésime du Buti Nages Code SAQ : 00427625 – 14,55 $, je me dois, immanquablement, de le déguster afin de m’assurer qu’il est toujours aussi bon que les années antérieures. J’ai toujours une petite crainte d’être déçu, mais elle part vite dès que je me plonge le nez dans le verre. Wow, le rosé Buti Nages 2017 de la famille Gassier est fantastique de bonheur! Il bat tous ses concurrents de même couleur, de 15 $ à 30 $, car en plus d’être bio, il est hyper expressif au nez : petits fruits des champs, épices et bouquet de fleurs. De plus, la bouche est pure, soyeuse, c’est bien sec et rien de mince. C’est absolument désaltérant! Il offre un rapport qualité-prix hallucinant! Cette fiole de 60 % grenache et pour le reste de syrah, en AOP Costières de Nîmes, est mon rosé chouchou cette année! J’aime énormément. 

Un rosé gourmand, pour la table 

Crédit photo : SAQ

Dans ma chronique du mois de mai, je parlais de deux blancs et d’un rouge pour le homard. Le rosé Domaine du Vieil Aven Tavel 2017 Code SAQ : 00640193 – 18,75 $ devait faire partie de mes choix, mais il n’était pas encore disponible en succursale SAQ. Voilà son retour tant attendu et il est bon, même très bon, en plus. L’appellation Tavel est unique au rosé. C’est-à-dire qu’on ne peut fabriquer ni de blanc ni de rouge sous cette même législation viticole française de la vallée du Rhône Sud. Donc, il est mieux d’être fameux ce rosé! C’est tout à fait le cas. Il saura faire plaisir à mes amoureux de rosés secs plus gourmands et généreux. De sa couleur profonde qui tire plus sur le rouge léger que le rosé, le Vieil Aven nous invite au nez par la framboise et les épices douces; d’une belle exubérance. La bouche est pleine, coulante et fraîche. On en désire automatiquement un second verre. Miam, miam, miam, miam… que je vous le recommande, avec les poissons, les fruits de mer, aussi bien qu’avec les viandes blanches! 

Un rosé québécois, pour les amoureux de douceur et de croquant 

Crédit photo : SAQ

Pour terminer en beauté et plaire à tous les palais québécois, il me fallait un rosé qui offre une petite touche de douceur (8,7 g/L), mais cela dans le plus bel équilibre. Un énorme bravo à ce rosé, de la Montérégie, Coteau Rougemont Versant Rosé 2017 Code SAQ : 12644153 – 14,60 $ qui m’a épaté cette année. Il faut dire que tout ce que produit la famille Robert est irréprochable d’équilibre, de finesse et de savoir-faire. Nez très expressif de framboise en jujube, la bouche est bien croquante, vive et un beau fruit ample enrobe bien le tout. On n’a aucune sensation de sucrosité ou de lourdeur. Tout est bien ciselé et élégamment travaillé. Vous allez adorer cette cuvée de 75 % Sainte-Croix et 25 % Frontenac Gris. Ce sera votre rosé de piscine, cet été! 

 

Soyez heureux! 

Le sommelier sans cravate 

Nicolas Médieu