Moment de confession : je suis loin d'être parfaite question zéro déchet. Le principal responsable est mon emploi du temps, soit mon horaire d'étudiante à temps plein engagée. Quand je ne suis pas en cours, je m'implique à l'université ou je travaille, alors le zéro déchet, parfois il fout le camp. Toutefois, j'ai développé des petits trucs pour pouvoir pratiquer mon mode de vie tout en étant étudiante.

 Voici donc 8 trucs pour survivre à ce mode de vie pendant tes études :

      1. Se faire une journée (ou du moins une soirée) de meal prep (préparation de repas          en bon français)

Oui, ça peut être dur de préparer plusieurs repas d'un coup, mais cela peut vraiment te sauver du temps et de l'argent comme cela laisse moins le temps aux aliments de périmer. Non seulement tu peux préparer tes lunchs de la semaine (ou des éléments de lunchs comme des légumes si tu n'aimes pas savoir tes lunchs d'avance), mais comme tu fais des grosses quantités, tu peux en congeler (tu vas te remercier dans les rushs de fin de session). En plus, c’est une belle occasion pour faire une petite activité de couple ou de colocs!

     2. Garder des accessoires zéro déchet partout partout partout!

Sans blague, j'ai des pailles et tasses réutilisables dans ma sacoche, dans mon sac à dos et même dans ma voiture. J'ai une grosse tendance à oublier des trucs, alors avec plusieurs exemplaires, ça me permet de ne pas me laisser tenter par le plastique à usage unique de la cafétéria! Ces prévisions peuvent également consister en des ustensiles, pour éviter d’utiliser les classiques blancs en plastique cheap, ou en un petit sac réutilisable soigneusement plié dans ton sac pour les achats non prévus.

     3. La nourriture séchée : un paradis caché!

Ça se trouve partout en vrac et tu peux t'en faire toi-même au déshydrateur (ou au four), ça se conserve bien et c'est plein de bonnes choses pour toi quand tu n’as pas le temps de manger. J'en mets dans mon sac au début de la semaine et quand survient une fringale (ce moment entre deux cours pendant lequel tu as deux choix : acheter ou avoir prévu le coup), je suis prête en tout temps. Mélange ça avec des noix de ton choix et ton kit de survie est prêt!

     4. Un verre ou une bouteille d'eau

Un classique qu'il ne faut jamais laisser de côté : l'eau. Beaucoup traînent leur bouteille d'eau, moi, souvent je préfère me traîner un verre et faire plus souvent des remplissages (j'aime mon eau fraîche, que voulez-vous). Parfois, juste le fait d'avoir ton contenant d'eau peut te convaincre de laisser tomber l'achat d'un café pour une fois!

    5. Dire non

Plus facile à dire qu'à faire, mais ça fait une réelle différence. Dis non aux pailles, dis non aux glowsticks que la personne à l'entrée du party essaie de te refiler, dis non aux dépliants que les gens essaient de te donner, bref, dis non! (Variante : dire non merci, parce que la politesse ne tue pas).

   6. Si possible, apporter son ordinateur en cours ou sa tablette pour prendre des notes ou du moins ne pas imprimer les 20 000 diapositives que le professeur a envoyées.

Pourquoi? Parce que tu vas les lire quelques fois (au maximum) avant de t'en débarrasser ou de les laisser prendre la poussière (true story) et que de toute façon, la majorité des profs projettent ces mêmes notes à l'avant. Prends des notes électroniques ou écris dans un cahier à part, sauve les arbres! Trucs de vétérante universitaire : quand tu as le droit à tes notes pour l'examen, ne pars pas imprimer toutes les diapositives, fais-toi un beau résumé dans une taille de caractères plus petite. Cela te fait étudier et tu peux transformer 50 pages en 12 (crois-moi, à force de le faire, tu développes des talents cachés). Toutefois, essaie de ne pas mettre trop de choses dans le nuage (dans des dossiers en ligne), car ces documents entreposés dans des serveurs éloignés créent du CO2 par leur simple existence.

7. Toujours traîner sur soi des mouchoirs réutilisables

Tu n'es pas encore rendu à te moucher avec un mouchoir réutilisable? Pas de problème, car ton mouchoir peut te servir pour t'essuyer les mains, t'essuyer la bouche, etc. Les possibilités sont presque infinies! Cela m’a permis de sauver bien des serviettes de table. Et ça reste hygiénique, car tu peux les laver directement lorsqu’arrivé chez toi. Moi, personnellement, j’ai aussi un petit sachet imperméable (wet bag) pour un tout encore plus hygiénique.

8. Garder un plat ou un pot Mason pour garder ses déchets organiques et les composter plus tard si l’université n'offre pas le service.

Cela peut paraître bizarre de traîner avec toi tes déchets, mais en même temps, faut faire ce qu'il faut, ce n'est pas parce qu'on n’est pas chez soi que notre empreinte écologique ne compte plus. Ainsi, je peux traîner toute une journée mes pelures de clémentines. Il est bien aussi de faire cela avec tous ses déchets. Par exemple, lorsque je vais dans un restaurant de restauration rapide qui n’a pas d’endroit pour mettre ce qui est recyclable, je le ramène avec moi pour en disposer à la maison.

Voilà! Vous êtes maintenant un peu mieux équipé pour le défi du zéro déchet aux études. Que la force soit avec vous et qu'elle vous évite de tomber dans le côté obscur des déchets! Mais, n’oubliez pas que c’est un voyage et non une destination, chaque petit geste compte, alors il ne faut pas se décourager.