La styliste et créatrice Joelle Desaulniers est désormais un incontournable au Québec lorsqu’il est question de mode et de tendances. En plus d’habiller Mathieu Baron, son conjoint et elle se sont récemment lancés en affaires. Principalement une styliste personnalisée à ses débuts, elle consacre désormais la majeure partie de son temps au stylisme d’une collection. Entretien avec une entrepreneure et femme d’influence de la région.  

Après avoir graduée en 2011, tu es rapidement devenue une des stylistes les plus demandées au Québec. Comment gères-tu ce succès? 

Cette charge de travail, je la gère une étape à la fois. Au début, j’offrais mes services gratuitement en plus d’avoir un emploi et des études à temps plein. J’ai donc rapidement développé un rythme de travail assez intense. Puisque mes clientes étaient satisfaites de mes services, j’ai travaillé assidûment à forger ma notoriété et à gagner de la popularité dans le domaine. Je n’avais pas d’attente concrète concernant l’ampleur qu’allait prendre mon entreprise, mais je suis très heureuse de la tournure des événements. Le succès vient avec de beaux défis. Je construis vraiment l’emploi de mes rêves et ça rend le tout agréable. 

Justement, quels sont les défis auxquels tu fais face quotidiennement?

La gestion d’une croissance d’entreprise dans tous les aspects est vraiment le défi principal auquel je fais face. Nous souhaitons vraiment créer de l’emploi et que les gens soient heureux dans notre entreprise. 

Tu as commencé plus en tant que styliste personnelle, puis maintenant tu occupes principalement des fonctions de créatrice de mode. Qu’est-ce qui explique cette transition?

Je magasinais énormément et j’achetais beaucoup de vêtements dans diverses boutiques pour mes clientes. J’étais toujours à la recherche de modèles précis parce que je savais ce qui faisait bien aux gens. Mon expertise, c’est vraiment la tombée d’un vêtement sur un corps précis. C’était donc la décision logique de concevoir ma propre ligne de vêtements. 

Notre entreprise grandit et c’est rendu possible grâce à une contribution de chaque membre de l’équipe. Je représente le cœur. Création et relations humaines sont au centre de mes fonctions. Mon conjoint et associé représente la tête de l’entreprise. L’administration, les finances et la vision globale de l’entreprise sont ses tâches. Quant aux employées, elles sont les bras et les jambes, car elles fabriquent les collections et permettent à l’entreprise d’avancer. Tous ces éléments réunis créent l’âme de l’entreprise. 

La mission de ton entreprise est d’amener les femmes à oser être les meilleures d’elles-mêmes. Comment se transpose-t-elle à la création de vêtements et au stylisme?

J’ai comme mission de laisser tomber les stéréotypes et la fausse image de perfection véhiculés par les médias sociaux. Selon moi, il n’y a pas de standard de beauté. La beauté est partout et sous plusieurs formes. Lors de la conception d’un morceau, la personnalité de la femme est considérée afin de ne pas seulement mettre en avant la beauté physique. 

Qu’est-ce qui t’inspire ou qui t’influence lors de la création de vêtements?

Je tire de l’inspiration de vraiment tout comme la musique et les arts. Que ce soit les fleurs de Frida Kahlo ou les couleurs utilisées par Vincent Van Gogh dans ses œuvres, je transpose ce qui m’inspire dans mes choix de tissus, la coupe des vêtements et la ligne directrice de la collection. L’actualité joue aussi un grand rôle et me permet de comprendre le monde dans lequel on vit afin de mieux adapter les vêtements. La dose de réalité nous donne une armure que nous portons tous les jours et c’est cette armure que nous concevons dans notre entreprise. 

Quels sont tes objectifs pour le futur de l’entreprise?

Nous avons beaucoup de projets pour le futur de notre entreprise. Nous avons comme objectifs de faire croître le nombre de points de vente à travers le Québec et à l’extérieur de la province en plus de faire une tournée de boutique éphémère. De plus, nous avons depuis peu une agence de représentation à Montréal. 

À Trois-Rivières, les vêtements de Joelle Desaulniers sont vendus exclusivement à la boutique Don Quichotte. La styliste propose aussi des services d’essayage en atelier. Cet atelier est ouvert au public les jeudis soir et les vendredis durant la journée. 

Si vous désirez en savoir plus sur l’entreprise et sur Joelle, la jeune entrepreneure est très active sur les réseaux sociaux soit Facebook, Instagram et Pinterest.