On connaît tous le phénomène d’enfants rois, soit ces enfants qui se comportent avec leur entourage comme si ces derniers étaient leurs sujets, revendiquant leurs moindres caprices et agissant de façon égocentrique. J’ai déjà fait du babysitting avec des enfants comme cela et je peux dire que l’expérience était loin d’être plaisante. Toutefois, dernièrement, suite à mon virage zéro déchet, j’ai fait une réalisation : j’ai toujours quelque peu jugé ces enfants aux comportements centrés sur eux-mêmes, mais j’agissais moi-même comme eux. Non, je ne me suis jamais sentie supérieure à personne et je ne fais pas de tantrums à répétition, mais j’ai toujours agi ainsi face à la Terre, dans ma consommation matérielle.

Dans mon monde de Consommateur Roi*, j’ai toujours eu « besoin » de produits pas chers et efficaces dont je pouvais facilement disposer quand ils étaient brisés ou vides. Ainsi, un déodorant à 5 $ me semblait cher, et j’étais loin de regarder ce qu’il y avait dedans. Quand je nettoyais mes vêtements, je ne lésinais pas sur la quantité de détergent que je mettais dans ma laveuse, car, de toute façon, c’était un gros contenant et je l’avais acheté 3 $ en spécial.

Je ne voyais pas que mon comportement n’était pas adéquat, car c’est ce que m’avait appris la société de consommation. Il a fallu que je change entièrement de mode de vie et que je m’impose des limites et contraintes pour que je puisse sortir de mon statut de mouton roi intégré à cette société. J’ai réalisé que quand tu paies ton déodorant plus cher (pour de la qualité bien sûr, sans aluminium et zéro déchet), tu y fais beaucoup plus attention. Avant, je me passais le bâton en dessous des bras tel un Picasso de l’hygiène d’aisselle, ne me demandant même pas si mon application était exagérée. J’ai donc découvert que, même si je pensais que je payais plus cher, j’utilisais tellement plus soigneusement mes nouveaux produits qu’ils duraient plus longtemps avec le même effet. Même chose pour mon dentifrice et mon détergent à lessive. Depuis que je les achète en vrac, je me restreins à la quantité requise et fais beaucoup moins de gaspillage. Ainsi, je suis passée d’inconscience économique égoïste à une consommation consciente et intuitive, ce qui change réellement une vie. Je ne dis pas que je suis devenue impeccable, mais je pense du moins être passée de Consommateur Roi à Consommateur Valet, ce qui est un bon début!

Mais comment reconnaître un Consommateur Roi?

En voici 10 signes :

1- Il jette des choses recyclables, parce qu’il n’y pas de bacs de recyclage à proximité et que c’est beaucoup d’efforts de les traîner!

2- Il oublie toujours sa tasse réutilisable, mais prend quand même un café, car il « ne peut pas vivre sans son café ».

3- Il a 15 déodorants, soit parce qu’il ne pouvait résister aux nouvelles odeurs ou parce qu’il en a partout (au bureau, dans le sac à main, dans le tiroir de table de nuit, etc.) #Guilty

4- Quand il prend une douche, il fait au moins deux shampoings et se lave les cheveux tous les jours (crois-moi, la bouteille se vide vite).

5- Il prend toujours des plats pour emporter.

6- Il achète toujours tout neuf, car il ne supporte pas d’avoir des objets usagés.

7- Dès qu’il doit acheter quelque chose dans un contenant à usage unique, son excuse est: « J’ai pas le temps! »

8- Il prend 1 mètre de papier brun à la salle de bain, car il doit avoir les mains parfaitement sèches.

9- Il prend toujours des sacs de plastique à l’épicerie. Oui, il a des sacs réutilisables, mais il les oublie toujours.

10- Il est sur la défensive quand on parle d’environnement.

Tu te reconnais dans certains points ou reconnais quelqu’un de ton entourage? Pas de stress, ce ne sont pas des crimes, mais il est bien d’utiliser ces signes comme signaux qu’il faut repenser sa consommation. Non, cela ne se fait pas d’un coup, c’est un beau processus, une belle aventure, qui nous fait réaliser bien des choses!

*P.-S. : Le masculin est utilisé dans ce texte pour faciliter l’écriture, je suis loin de dire que seuls les hommes consomment!