Ce n’est que récemment que le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur a implanté le Programme d’éducation financière pour les élèves de cinquième secondaire. C’est une belle initiative du Gouvernement du Québec, mais c’est à se demander si ce n’est que le résultat d’une pression populaire grandissante.

Ce programme ne couvre aussi seulement qu’une partie des finances personnelles, bref, la partie « gouvernementale » qui ne laisse aucune place à l’imagination pour les jeunes.

Et pourquoi commencer aussi tard que le cinquième secondaire? Pourquoi ne pas implanter cette curiosité pour les finances personnelles dans le quotidien de nos enfants dès leur jeune âge?

Ça peut vous paraître une tâche ardue, mais détrompez-vous, plusieurs trucs simples peuvent vous aider à enseigner l’autonomie financière à vos enfants. Parce qu’au fond, quel parent ne rêve pas d’un enfant responsable financièrement? 

 

6 trucs pour guider vos enfants vers une bonne santé financière

  • L’humble fierté

Tout être humain qui travaille fort pour atteindre ses objectifs est fier des accomplissements qu’il réalise. C’est la même chose pour les enfants et leur « petit cochon ». Encouragez-les à être fiers de leurs épargnes et de leurs accomplissements.

Apprenez-leur aussi à se récompenser de temps à autre. Parce que oui, c’est bon de se récompenser pour garder le moral et se donner la motivation pour continuer.

Aidez-les à se fixer des petits objectifs facilement réalisables. Leur sentiment d’accomplissement et leur confiance grandiront rapidement et ils se sentiront par la suite à l’aise de se fixer des objectifs un peu plus grands.

Il existe par contre une différence entre la fierté humble et la fierté « show off », comme je l’appelle. Si vous voulez enseigner les finances personnelles à votre enfant pour qu’il puisse se promener en Porsche, s’habiller en Prada et avoir une Rolex : faites un X tout de suite. Vous le faites pour les mauvaises raisons. Ce n’est pas chaque individu qui veut atteindre l’indépendance financière pour vivre un certain « lifestyle ».

Regardez Steve Jobs, il n’avait aucune décoration et peu de meubles dans son appartement. C’était sa solution pour mieux se concentrer au développement d’Apple. Laissez donc ce judicieux choix à votre enfant.

 

  • Des allocations gratuites?

Mais non, profitez-en pour enseigner la vraie valeur de l’argent à vos enfants.

Quelle est la meilleure façon de motiver vos enfants à travailler plus fort? En les rémunérant par tâche et non par jour ou semaine. Donc, plus ils travaillent, plus ils retireront d’allocations.

Oui, ça pourrait vous coûter un peu plus cher, mais si c’est le cas, réjouissez-vous, votre enfant est travaillant. Vous n’aurez donc pas à craindre que les gens disent : « Ça paraît qu’il est payé à l’heure, lui ».

Vous remarquez peut-être que j’utilise le mot « rémunération » et non pas montant d’argent. Eh bien, c’est parce que la façon dont vous voudrez rémunérer votre enfant reste à votre discrétion. Avec des enfants en bas âge, la rémunération peut se faire avec des morceaux d’un petit casse-tête, par exemple. Et lorsque votre enfant aura collectionné toutes les pièces du casse-tête, vous pourriez le récompenser avec une activité de son choix.

 

Vous êtes curieux de connaître les 4 autres trucs pour guider vos enfants vers une bonne santé financière? Rendez-vous sur le site de Gère ton bacon!

“Les finances personnelles est un sujet qui vous intéresse? Venez lire mes autres articles sur Gére ton bacon et suivez-moi sur Facebook!”

À bientôt,

Véro